La galerie Vie de chien souffle sa première bougie

L’atelier-galerie Vie de chien, au 1, rue Saint-Claire, a fêté ses un an vendredi soir en présence d’artistes et public. Céline Jégou présente ses bestiaires textiles avec ses chats et cochons venus s’ajouter aux chiens, ainsi qu’arbres et cactus, le tout avec des canevas détournés. Frédéric Lecaime présente ses portraits d’anonymes aux expressions superbes et […]

Publié le 7 Fév 16 à 15:04 

 

Thierry Briand, Charles Pasino, Céline Jégou et Frédéric Lecaime dans l'atelier-galerie Vie de chien au 1, rue Sainte-Claire. -

L’atelier-galerie Vie de chien, au 1, rue Saint-Claire, a fêté ses un an vendredi soir en présence d’artistes et public.

Céline Jégou présente ses bestiaires textiles avec ses chats et cochons venus s’ajouter aux chiens, ainsi qu’arbres et cactus, le tout avec des canevas détournés. Frédéric Lecaime présente ses portraits d’anonymes aux expressions superbes et singulières. Charles Pasino est venu rejoindre la galerie présentant des nus tendance expressionniste. À noter qu’il conserve son atelier la Question, place Saint-Sauveur.

 

Thierry Briand a rejoint la galerie

 

Thierry Briand.

Peintre et sculpteur originaire de Saint-Cast, Thierry Briand présente ici deux sortes de travaux. Des peintures sur toile de lin, intitulées Urban. « Mes toiles récentes, visions d’un parachutiste, sont construites à partir de prises de vues issues de satellites d’observation. Se déplacer au-dessus des quartiers résidentiels, quartiers d’affaires, zones industrielles, échangeurs ou terrains vagues, et s’amuser ensuite à cadrer, redimensionner les images pour jouer avec leur luminosité et leurs tons. Mon travail consiste ensuite à interpréter librement ces images numériques, à digérer leur froideur et inhumanité et à mettre en lumière leurs évidences et leur paradoxe ».

Thierry Briand présente également le cabinet de curiosités : au fond de la galerie se côtoient crânes et peintures appelés vanité : « Un crâne posé au milieu de nulle part comme nous autres sommes jetés dans le monde. Le crâne solitaire, assertion de notre finitude et de notre mortalité. Mais heureusement l’humour permet la distanciation et la tête de mort regarde l’avenir comme son fief, son terrain de jeux. »

L’atelier-galerie Vie de chien, 1, rue Sainte-Claire, est ouvert tous les jours de 11 h à 19 h.

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean