La solidarité s'expose aussi

Le Petit Bleu · 1 déc. 2005

Dans notre édition du 16 février, nous évoquions le parcours de l'artiste Alain Davy. Victime de surendettement, ses toiles avaient été confisquées, le laissant désemparé. Une telle mésaventure, doublée de détresse, ne pouvait laisser insensible. Thierry, artiste exposant au château de Beaussais, a été l'un des premiers à réagir. "J'ai rencontré Alain un jour par hasard à Dinan en mangeant un sandwich. J'ai sympathisé avec lui. Nous avions en tant qu'artistes des atomes crochus. Pourtant, il ne m'a pas parlé de ses problèmes, je les ai appris dans le journal", racont-t-il.

Thierry réagit aussitôt. Il cède de suite sa place d'exposant à Beaussais, pour permettre à Alain Davy d'exposer les toiles qui lui reste, au nombre de neuf, un pastel et des huiles. L'association des Portes d'Armor, qui gère cette exposition permanente d'artistes, offre gracieusement l'emplacement à Alain. Rencontré samedi, devant ses toiles, Alain avoue se sentir "toujours un peu stérile, un peu sec, je n'ai plus vraiment envie de peindre". Mais le geste de solidarité dont il est bénéficiaire le touche profondément. "Cela me fait chaud au cœur de savoir qu'au creux de la vague j'ai une espèce d'île pour marin en détresse...

J'espère que cette exposition pourra me redonner le goût à la peinture".

Déjà, de bons échos ont été émis sur la qualité de ses toiles par les visiteurs de l'exposition, des toiles passant des paysages au portrait ou encore des personnages croqués avec talent en pleine situation. "Si on veut aider Alain, on peut venir découvrir ses œuvres", indique l'une des responsables des Portes d'Armor, l'exposition est ouverte tous les jours durant les vacances scolaires de 15h à 18h,avec une entrée fixée à 1€. Alain Davy veut s'en sortir. Il est prêt et indique que sa situation "est en cours d'amélioration". Il est capable de travailler sur commande, que ce soit des portraits, des natures mortes, des reproductions de tableaux, du trompe l’œil, mais pas seulement "je suis ouvert à toute demande d'art pictural", reconnait-il. Et pour se rendre compte de ses capacités, de son talent, rien ne vaut une petite visite à l'exposition. le déplacement en vaut le coup d’œil...     

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean