Démarche

Faire son chemin, sans dédaigner les longs raccourcis ni les impasses pleines de promesses.
Accueillir l'imprévu. Tracer de nouvelles pistes dans l'errance. Laisser surgir de plus anciennes.
Bricoler du sens.
L'éparpillement n'est peut-être qu'apparent… un fil se déroule.
Parfois lâche, parfois tendu, vers une trajectoire, une intention. Se développe alors dans un temps plus long, une suite, une
série (dessins, peintures, sculptures…), avec sa cohérence propre.
Libre de ne rien avoir à dire, face à un trop plein je devine peu à peu, un champ poétique qui m'invite à la stratification des
intentions. En rêveur éveillé, je passe de l’autre côté du miroir, au-delà de ce « qui va de soi ». Territoire de silence, où les
contours du réel se fondent avec ceux du songe… à moins que ce ne soit l’inverse.